iStock 944251660 PFLa journée de la Plateforme sanitaire et sociale s’est déroulée le 6 décembre 2018 à Douai sur la dimension éthique des recueil et traitement des données à l’ombre du RGPD.

 

Introduite par André Bouvet, directeur régional DRJSCS Hauts-de-France et Nadia Rouache, directrice santé à la région Hauts-de-France, représentants la co-présidence de la Plateforme sanitaire et sociale, cette journée a été riche en connaissances. Frédéric Chéreau, Maire de Douai est venu conclure cet événement.

 

Garantir le droit des personnes


L’utilisation des données personnelles constitue l’une des préoccupations majeures des entreprises et des particuliers. Par ailleurs, le règlement général de la protection des données s’attache à réglementer le recueil, le traitement et la diffusion des données. Cependant quelles garanties pour respecter les droits des personnes ?
Voilà l’une des questions posée lors de la première table ronde, et à laquelle ont répondu Stéphanie Chemmachery, juriste à la Cnil, Achille Lerpinière, chargé de mission à la DREES et Marie-Noëlle Sehabiague directeur et déléguée à la protection des données à la Cnaf. Pour les intervenants, le RGPD est venu renforcer ce que la Cnil avait déjà mis en place à partir de 1978 – ce qui était loin le cas des autres États membres de l’Union européenne - et a surtout mis la focale sur les droits des personnes.

 

Labéliser les données pour améliorer leur qualité


Un seconde interrogation sur l’utilité de la donnée a été débattue par Valérie Koskozka, du Centre d’éthique médicale de l’université catholique de Lille, Bruno Gœthals, chargé de mission à l’observatoire des fragilités à la Carsat Nord-Picardie, Jean-Christophe Fanouillet directeur régional de l’Insee et Nadège Thomas, directrice des études à l’OR2S. Si la donnée est une nouvelle source d’enrichissement, elle doit cependant être de qualité. Un processus de labélisation des données pourrait devenir une réalité. Afin que l’on ne puisse remonter aux personnes elles-mêmes. Pour garantir la confidentialité des données et l’anonymat des personnes, le secret statistique et le floutage des données restent des règles intransigeantes.

 

Changer les pratiques des professionnels


Enfin, l’après-midi a été consacrée à l’impact du RGPD sur les pratiques des professionnels et des institutions recueillant et traitant les données.
Cette question a été tour à tour, posée aux délégués à la protection des données du conseil départemental du Nord, Adrien Hoffmann, du rectorat de Lille, Pascale Bourbon et à Céline Thienpont, chargée de mission à l’OR2S. Le nouveau cadre règlementaire que le RGPD impose peut conduire à un surcoût et à un allongement du temps de recueil et de traitement de données. Mais pour les délégués à la protection des données (DPD/DPO), il faut surtout faire preuve de pédagogie car ce qui importe c’est de pouvoir mettre de la souplesse pour ne pas bloquer la dynamique de traitement des données.

 

Le paradoxe de la vie privée : ne pas payer le prix de la sécurité


L’Anthropo-Lab a organisé au cours de cette journée une expérimentation sur le paradoxe de la vie privée. Fabrice Le Lec a questionné les pratiques des personnes présentes pour en appréhender des comportements sur le partage de données et informations sur leur vie privée.
Le paradoxe, vérifié durant l’expérimentation, tient dans le fait que l’on est à la fois soucieux de ses données à caractère personnel mais prêt à en divulguer une grande partie sur les réseaux sociaux tout en étant assez peu enclins à payer le prix de la sécurité.

 

En savoir +

Journée de la Plateforme 2018

 

08-08-2022 | Santé

EUROPE   Lancement de l'espace européen des donnes de santé   Le 3 mai dernier, la Commission européenne a lancé le...

Lire la suite

08-08-2022 | Santé

NATIONAL   Urbanisme et santé : pour des pratiques propices à la santé   Santé publique France a dédié le dernier...

Lire la suite

08-08-2022 | Social

FOCUS   Europe & santé   Habitat Défi-Jeunes (Interreg V) - Quand l'habitat relève le défi du besoin d'accompagnement des jeunes...

Lire la suite

08-08-2022 | Santé

FOCUS   Europe & santé   InTerSanT, améliorer l'accès aux soins des populations frontalières     Depuis plus de dix ans, les habitants frontaliers...

Lire la suite

08-08-2022 | Santé

FOCUS   Europe & santé   Table ronde : l'Europe, quelles opportunités pour les acteurs de la santé numérique ?     Le 20...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 16 de la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de juin 2022   Au sommaire de ce numéro   RÉGION 2 L'ARS dévoile le...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 15 de la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de mars 2022   Au sommaire de ce numéro   RÉGION 2 La médiation numérique...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 14 de la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de décembre 2021   Au sommaire de ce numéro   REGION 2 L’université d’Artois...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 13 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France d'octobre 2021     Au sommaire de ce numéro        RÉGION 2   Vulnérabilité territoriale 2...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 12 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de juin 2021                  Au sommaire de ce numéro                 RÉGION 2  ...

Lire la suite

Abonnement

Pour recevoir les publications de la Plateforme sanitaire et sociale de Hauts-de-France, cliquez sur le bouton Abonnement

abonnementabonnement

 

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En validant ce message vous acceptez l’utilisation des cookies.