FOCUS

 

Les seniors

 

La participation des aînés à l'action publique territoriale, la "Communauté Amie des Ainés" du Pays de Mormal

 

Depuis 15 ans, l’Organisation mondiale de la santé soutient la démarche des « villes amies des aînés » qui prône le vieillissement actif et se veut globale (8 domaines d’actions dont la communication, l’habitat, la santé...). Déclinée localement, cette démarche s’appuie sur la mobilisation d’acteurs, parmi lesquels les aînés, à travers leur participation à son diagnostic initial, son plan d’actions, mais aussi à son pilotage, sa mise en œuvre, son évaluation...

 

Entre 2019 et 2021, nous avons mené une recherche-intervention sociologique sur un territoire original pour ce type de démarches car à la fois rural et intercommunal. Il s’agit de la Communauté de Communes du Pays de Mormal, située dans le Nord. L’objectif de cette recherche était double. D’abord, il s’agissait, avec une quinzaine d’aînés engagés à des titres divers dans cette démarche, d’analyser les ressorts, réussites et difficultés de cette participation. Ensuite, il consistait à comprendre comment une telle démarche participative était perçue par d’autres acteurs du territoire (des élus et des professionnels engagés dans la démarche, mais aussi des aînés non engagés dans celle-ci).


Plusieurs constats sont à pointer. Premièrement, la diversité des espaces de participation permet des engagements variés et leur développement progressif. Deuxièmement, la participation prend sens grâce à l’autonomie relative des aînés (qui vont jusqu’à créer de nouveaux espaces de participation) qui ont dans le même temps conscience des liens d’interdépendance avec les autres acteurs. Troisièmement, les aînés extérieurs à la démarche le sont, soit par indifférence, soit par une distance : à l’égard de sa focale « vieillissement », de son portage institutionnel et/ou de son périmètre intercommunal. Enfin, il apparaît que cette démarche est évolutive et plastique, à tel point que les trois sources de distance peuvent s’atténuer selon les actions ou projets, ce qui autorise des entrées et appropriations diverses.

 

Hugo Bertillot et Damien Vanneste
Sociologues, enseignants-chercheurs, HADéPaS
(Ethics - Université catholique de Lille)

 

 

En savoir +

Bertillot, H. et Vanneste, D. (2022), L’inclusion comme expérimentation : la Communauté Amie des Aînés du pays de Mormal, Gérontologie et société, vol. 44, n°167, p. 59-77 (à paraître)

 

Aussi sur PF2S

Grand âge et Autonomie : Forum régional

Lancement de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté en Hauts-de-France

 

 

 

FOCUS

 

Les seniors

 

LesSeniorsenHdF

 

Les seniors : de qui parle-t-on ?

 

Le terme « senior » recouvre bien des réalités : du jeune pré-retraité de 60 ans toujours présent dans le monde du travail au nonagénaire dépendant résidant en établissement d’hébergement adapté, en passant par le septuagénaire vivant chez lui encore actif tout en ayant recours à des services d’aide à la personne, les seniors sont loin d’être un groupe homogène.

 

Alors comment définir un senior ? Pour l’OMS, la diversité des personnes âgées est la première problématique à prendre en compte lorsque l’on souhaite développer des politiques de santé publique adaptées : « Un défi majeur provient de la diversité absolue des états de santé et des niveaux fonctionnels des personnes âgées. Ceux-ci reflètent les changements physiologiques subtils qui se produisent au fil du temps, mais ne sont que vaguement associés à l’âge chronologique* ».

 

Ainsi l’OMS se réfère à la population âgée en prenant en compte les personnes de 60 ans et plus. Eurostat et l’Insee placent plutôt la barre d’âge à 65 ans et plus. Le conseil national des professionnels de gériatrie note que la plupart des patients concernés par cette spécialité médicale ont 65 ans et plus, mais que la majorité des défis médicaux concernent les 80 ans et plus. Par ailleurs l’âge de départ à la retraite demeure un marqueur social important en la matière. Objectivement, il n’existe pas de personne âgée « type » et la manière de définir un senior varie selon les époques, les interlocuteurs ou encore les besoins (sociaux ou médicaux).

 

* Organisation mondiale de la santé. Rapport mondial sur le vieillissement et la santé. Genève : OMS, 2016 : 296 p. Disponible en ligne ici.

 

En savoir +

Rapport mondial de l'OMS sur le vieillissement et la santé

Quarante ans d’évolution de la démographie française : le vieillissement de la population s’accélère avec l’avancée en âge des baby-boomers

 

Aussi sur PF2S

Les seniors en Hauts-de-France

Baromètre santé 2010 : les seniors et la santé

 

 

 

FOCUS

 

Les seniors

P5 LesSeniorsenHdF V2
Les seniors en Hauts-de-France

 

Au 1er janvier 2018, près de 13 millions de personnes en France ont 65 ans ou plus, soit un cinquième de la population française. En Hauts-de-France, les seniors représentent 1,1 million de personnes, soit près de 18 % de la population régionale, trois points de plus que 10 ans auparavant. Parmi ces seniors, 58 % sont des femmes et, du fait, de leur plus grande espérance de vie, leur part croît avec l’âge ; au niveau national, si, à 65 ans, environ 53 % de la population sont des femmes, à 85 ans, elles représentent les deux tiers des personnes âgées et à 95 ans plus des trois quarts.

 

D’après les projections de l’Insee, si les tendances démographiques actuelles se poursuivent, les Hauts-de-France compteraient en 2050 près de 2 millions de personnes âgées de 60 ans ou plus, ce qui représenterait près d’un tiers de la population régionale. Ce vieillissement de la population est lié à l’arrivée dans les tranches d’âges élevées des générations issues du baby-boom ainsi qu’à l’allongement de l’espérance de vie. Bien que moins marqué que pour l’ensemble de la France hexagonale, ce phénomène de vieillissement de la population est un enjeu de santé publique à prendre en compte dans les politiques publiques et le développement d’offres et de services adaptés à cette population croissante.

 

En effet, ce phénomène de vieillissement de la population va avoir un fort impact sur les demandes liées aux besoins de cette population âgée, notamment en matière de services à la personne (cf. article page 8) et d’hébergement adapté (cf. article page 6). Cependant, en amont de la question de la dépendance, se pose aussi la problématique du maintien en forme et du bien-vieillir chez les seniors. Des programmes visant à améliorer l’espérance de vie en bonne santé et à prévenir la fragilité des personnes âgées se développent en ce sens (cf. article page 7). Enfin, pour un vieillissement actif des seniors et une meilleure définition des politiques publiques visant à les accompagner, développer la participation des seniors à ces politiques et actions peut être enrichissant à condition de prendre en compte les leviers et freins liés à cette participation (cf. article page 6).

 

 

Aussi sur PF2S

Un monde de plus en plus âgé

Baromètre santé 2010 : les seniors et la santé

 

 

RÉGION

 

Un indice de fragilité numérique pour identifier les enjeux territoriaux d'aménagement et de médiation

P3 FragiliteNumerique

 

Sous le pilotage de la Région (Agence Hauts-de-France 2020-2040 et Mission Transition Numérique), de l’État (Dreets) et de l’observatoire régional de la santé et du social (OR2S), une démarche partenariale innovante a été mise en place dès octobre 2020 pour construire un indice de fragilité numérique.


Une première version de cet indice de fragilité numérique est disponible depuis la fin de l’année 2021.


L’indice territorial de fragilité numérique comprend 4 axes, synthétisant à la fois les enjeux relatifs à la population mais aussi ceux liés aux enjeux d’aménagement des territoires, à savoir :
- accéder aux interfaces numériques ;
- accéder à l’information et aux services publics ;
- avoir des compétences administratives et être exposé aux exigences du numérique ;
- avoir des compétences numériques.


Chacun des 4 axes de l’analyse prend en compte différentes variables qui désignent des caractéristiques susceptibles d’expliquer la fragilité numérique.


L’indice territorial de fragilité numérique a vocation à identifier des territoires à enjeux sur les questions autour de la vulnérabilité numérique et vise ici à estimer le degré de cumul de fragilité sur les différentes dimensions de l’indice.


Quatre espaces ressortent particulièrement avec un cumul d’enjeux liés à la fragilité numérique : la Sambre-Avesnois-Thiérache, l’est de la Somme, le Montreuillois et les principales agglomérations du littoral comme Boulogne-sur-Mer et Calais. Les territoires périurbains autour d’Arras et de Lille ainsi qu’une grande partie de l’Oise (à l’exception de Creil) apparaissent par contre moins exposés aux différents enjeux de la fragilité numérique.


Les enjeux observés sur les territoires appellent à des politiques publiques différenciées, tournées vers des questions d’aménagements (infrastructures et lieux numériques, services publics...) alors que pour d’autres, les enjeux de médiations ou d’accompagnement des publics en difficultés apparaissent plus prégnants.

 

 

Une enquête pour mieux détecter les fragilités numériques

 

Dans le cadre du groupe de travail de la PF2S, la Région Hauts-de-France, la Dreets, l’OR2S et Emmaüs Connect souhaitent ouvrir une nouvelle étape dans la construction de l’indice de fragilité numérique, qui a en effet vocation à être régulièrement enrichi.

 

L’objectif est maintenant de lancer une grande enquête en donnant la parole à chacun pour mieux cerner les vulnérabilités numériques à l’échelle individuelle et mettre en relief les réalités locales. Dans cette dynamique, un questionnaire peut être proposé à toute structure qui accueille du public en face-à-face.

 

Les trois grandes thématiques de ce questionnaire sont les suivantes :

- l’accès au numérique (connexion et équipement) ;
- compétences numériques/degré d’« exposition e-administrative » ;
- la volonté d’accompagnement.

 

 

En savoir +

Repère Hauts-de-France n°32

Présentation de l’enquête et inscription

 

Aussi sur PF2S

La médiation numérique, un outil au service de la lutte contre la pauvreté

Logement, illectronisme et centres sociaux

 

 

 

RÉGION

 

La médiation numérique, un outil au service de la lutte contre la pauvreté

 

Le 24 février, les Assembleurs, hub numérique inclusif en Hauts-de-France, organisait à la maison des associations de Lille un événement sur la médiation numérique comme outil de lutte contre la pauvreté.


La mediation numeriqueCette matinée de réflexion a été introduite par Rodolphe Dumoulin, Commissaire à la lutte contre la pauvreté en Hauts-de-France, qui a rappelé l‘importance du numérique pour l’accès aux droits. Selon les Assembleurs en Hauts-de-France, ce serait 1,2 million de personnes qui seraient exclues du numérique, soit près de 20 % de la population régionale.


Cette rencontre qui réunissait notamment services de l’État, collectivités locales, acteurs sociaux et associations, a dressé dans un premier temps un panorama de la médiation numérique dans la région (accompagner les publics par l’équipement, l’aide dans les démarches mais aussi la montée en compétence). À cette occasion, ont pu témoigner différentes personnes en situation d’exclusion numérique, l’une d’entre elles ayant souligné « aujourd’hui, sans le numérique, on n’existe pas ».


Après trois interventions sur les bonnes pratiques en matière de médiation numérique et de lutte contre la pauvreté, la matinée s’est conclue par une présentation des dispositifs et solutions d’accompagnement existants au service des associations et acteurs amenés à faire de la médiation numérique : dispositif d’accompagnement des Assembleurs, Relais numérique d’Emmaüs Connect, centres sociaux connectés Nord Pas-de-Calais, projet Print par l’Uriopss.


Il a été souligné l’importance de lutter contre la fracture numérique en faisant connaître les dispositifs d’accompagnement, en renforçant la capacité des acteurs sociaux à agir en matière de médiation numérique et en encourageant la montée en autonomie et compétences des usagers.

 

 

En savoir +

Le projet des Assembleurs

Lieux et acteurs de la médiation numérique des Hauts-de-France

 

Aussi sur PF2S

Hub territorial pour un numérique inclusif en Hauts-de-France

Lancement de l'enquête sur les fragilités numériques

 

 

 

Sous-catégories

08-08-2022 | Santé

EUROPE   Lancement de l'espace européen des donnes de santé   Le 3 mai dernier, la Commission européenne a lancé le...

Lire la suite

08-08-2022 | Santé

NATIONAL   Urbanisme et santé : pour des pratiques propices à la santé   Santé publique France a dédié le dernier...

Lire la suite

08-08-2022 | Social

FOCUS   Europe & santé   Habitat Défi-Jeunes (Interreg V) - Quand l'habitat relève le défi du besoin d'accompagnement des jeunes...

Lire la suite

08-08-2022 | Santé

FOCUS   Europe & santé   InTerSanT, améliorer l'accès aux soins des populations frontalières     Depuis plus de dix ans, les habitants frontaliers...

Lire la suite

08-08-2022 | Santé

FOCUS   Europe & santé   Table ronde : l'Europe, quelles opportunités pour les acteurs de la santé numérique ?     Le 20...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 16 de la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de juin 2022   Au sommaire de ce numéro   RÉGION 2 L'ARS dévoile le...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 15 de la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de mars 2022   Au sommaire de ce numéro   RÉGION 2 La médiation numérique...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 14 de la Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de décembre 2021   Au sommaire de ce numéro   REGION 2 L’université d’Artois...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 13 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France d'octobre 2021     Au sommaire de ce numéro        RÉGION 2   Vulnérabilité territoriale 2...

Lire la suite

Plateforme sanitaire et sociale | Dernières publications

Numéro 12 de Plateforme sanitaire et sociale Hauts-de-France de juin 2021                  Au sommaire de ce numéro                 RÉGION 2  ...

Lire la suite

Abonnement

Pour recevoir les publications de la Plateforme sanitaire et sociale de Hauts-de-France, cliquez sur le bouton Abonnement

abonnementabonnement

 

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre navigation sur notre site. En validant ce message vous acceptez l’utilisation des cookies.